Discours du maire 2016

La force d’un travail d’équipe!

Chère citoyennes, chers citoyens,

Une autre année municipale et sur le point de se terminer. Il est donc le temps pour le conseil, à travers le discours du maire, de faire le bilan de l’année 2016 et de vous faire part de nos intentions de plans d’action pour l’année 2017 qui en est une d’élection.

Tout au cours de l’année, les décisions de vos élus ont eu pour objectifs de donner le maximum de services et d’attention aux préoccupations de tous les citoyennes, citoyens et villégiateurs. Vous êtes donc le centre de notre action. Tous les jours, nos portes sont ouvertes pour recevoir vos commentaires et vos suggestions.

Dans toutes nos activités municipales, la bonne gestion de notre Lac-aux-Sables, notre «produit d’appel», au point de vue développement économique, touristique et de services à notre population par notre alimentation en eau est au cœur de tous nos intérêts. Encore cette année, des actions de bonnes gestions ont continué d’être mises en place par l’ajout d’une patrouille nautique éducative qui aide à l’utilisation optimale de notre ressource, tout en assurant sa protection. Dans cette même veine, la rampe de mise à l’eau a été rénovée dans le but de répondre adéquatement et sécuritairement aux besoins des utilisateurs de façon à leur assurer un meilleur service, conjointement avec la rampe du camping Le Relais.

L’an dernier, nous avons mis en place les structures humaines afin d’accompagner notre population vers une bonne qualité de vie, une meilleure vie associative par des activités, des loisirs et de meilleures communications. Cette année, sous la supervision de notre directrice des loisirs, communications et vies associatives, des bénévoles des secteurs d’Hervey-Jonction et du Lac-aux-Sables ont augmenté significativement tous les services de ce secteur. La communication à tous nos résidents et villégiateurs a aussi été améliorée par l’Écho du Lac et le nouveau site internet qui sera en fonction vers la fin de l’année 2016. La présence et l’implication de notre municipalité à l’extérieur de nos murs, dans Mékinac et la Mauricie, a aussi significativement augmenté.

Encore cette année, la sécurité de notre population a été assurée par des investissements dans l’amélioration des techniques d’interventions, par des cours dispensés à nos pompiers. Du côté des Premiers Répondants, des investissements ont été ajoutés par l’achat d’une unité d’intervention et l’assignation de locaux qui permettent à notre personnel d’améliorer l’efficacité auprès de nos résidents et villégiateurs.

La bibliothèque a encore cette année accentué son service à la population en ajoutant des heures d’ouvertures, des activités culturelles telle l’exposition mensuelle d’œuvres d’artistes locaux. Tout ça, dans le but de faire de notre bibliothèque un centre de rendez-vous intellectuel dans notre milieu.

Le dynamisme de notre population ne se limite pas seulement aux adultes et aux élus, il se manifeste de la part de nos jeunes de l’école primaire le Sablon d’Or. Ces derniers, accompagnés de professeurs et de parents, sont venus présenter au conseil municipal un cahier d’une quarantaine de suggestions qui encourageront les jeunes familles à s’établir et à rester au Lac-aux-Sables. Le conseil municipal, à la réunion du lac à l’épaule, a analysé ces demandes et planifie la mise en place de plus de 6 recommandations dès l’année 2017.

La municipalité, toujours dans l’esprit de maintenir le développement actif de notre milieu, s’associe une multitude de bénévoles à travers les comités municipaux tels les Amis des Ainés, la Culture, l’Urbanisme, l’Environnement, la Bibliothèque, les Loisirs et la Maison des Jeunes. Merci à cette cinquantaine de bénévoles pour votre motivation à améliorer la vie de votre municipalité.

Malgré toutes ces actions à travers l’investissement de notre monde, le conseil doit encore aller plus loin car, comme tous les milieux ruraux du Québec, notre démographie change par la diminution de notre population active (20-65 ans) et l’augmentation de notre population des 65 ans et plus. Au cours des années antérieures, plusieurs groupes de la municipalité ont proposé des types d’actions pour tenter de maintenir à un niveau acceptable notre population active et développer aussi des actions qui maintiennent chez nous la population des 65 ans et plus avec leur savoir, leur disponibilité et leur implication. L’été dernier, un groupe de travail a été formé pour cogiter toutes ces recommandations et proposer au conseil des actions immédiates au maintien et à l’ajout de la population chez nous. De ceci dépend des futurs services essentiels nécessaires à la vitalité de notre communauté.

Le groupe de travail recommande une intervention en respectant quatre grands pôles tels que : l’emploi, la famille, l’intégration des nouveaux arrivants et villégiateurs et les communications. Dès 2017, la municipalité entreprendra des actions répondant à des actions dans chacun des pôles. Comme l’emploi est relié très étroitement à l’entrepreneurship local et que notre zonage n’a pas la flexibilité pour répondre facilement aux besoins des entrepreneurs, le conseil demande, dans un premier temps, au Comité Consultatif en Urbanisme (CCU) d’analyser notre territoire afin de proposer au conseil des avenues facilitatrices pour le développement de commerces chez nous qui, par la suite, deviendront des employeurs. Le deuxième point le plus important, proposé par le groupe de travail, est les services aux familles afin d’encourager principalement les jeunes familles à s’établir chez nous. Le cahier de recommandations de l’école le Sablon d’Or a été un guide précieux dans les discussions du lac à l’épaule.

Comme le dossier d’une piste cyclable a été le plus souvent mentionné de la part de tous les intervenants, un plan d’action municipal a été élaboré afin de développer une piste cyclable de la rue Cloutier jusqu’au secteur urbain Hervey-Jonction, en différentes phases. Les étapes préliminaires comme la recherche de passages et l’identification de programmes d’aide seront effectués au cours de la saison hivernale. Pendant ce temps, une étude est effectuée par l’Unité Régionale des Loisirs et des Sports de la Mauricie (URLSM) pour moderniser nos infrastructures de jeux sur les parcs Louis Philippe Fugère et des 4 J, incluant des jeux d’eau au parc du Lac-aux-Sables et une piste de BMX à Hervey-Jonction. Le conseil croit que la mise en place de ces actions dynamiques, au cours des prochaines années, encourageront les gens de tout âge à venir s’établir chez nous.

Je crois sincèrement que le conseil municipal, à titre de modérateur municipal, continuera de jouer le rôle qu’il se doit pour motiver notre communauté. Les propositions qui sont sur la table pour analyse de la part des conseillers, conseillères assurent la continuité du développement social et économique chez nous.

Le développement communautaire est important mais un conseil municipal se doit de développer et de maintenir des infrastructures sur notre territoire, c’est pourquoi des actions et des sommes importantes ont été investies cette année.

Tel que mentionné l’an dernier, des investissements ont été faits tels la descente de bateaux de la Pointe du Vieux Moulin a été mis aux normes, la construction d’une unité de services au parc Louis Philippe Fugère, la rue Ste-Marie qui est notre image touristique a aussi été refaite. Le chemin St-Alphonse (PeeWee) a été remis aux normes sur 80% du trajet, le restant sera évalué pour l’an prochain. Les bureaux municipaux ont été terminés. L’acquisition du presbytère sera complétée avant la fin de l’année.

Le dossier de l’eau et des égouts dans le secteur du Lac-aux-Sables est bien aux normes, cependant dans le secteur de Hervey-Jonction, les deux services sont absents. Cette situation cause certains problèmes aux résidents de ce secteur. Il y a quelques années, des études de faisabilité avaient été faites pour amener le service d’aqueduc de la municipalité de Ste-Thècle. N’ayant pas d’aide financière disponible à ce moment, les coûts dépassaient la capacité de payer des résidents. En juin dernier, un programme d’aide conjoint Fédéral-Provincial a été annoncé, finançant à 83% l’installation d’un système d’aqueduc qui répondrait aux besoins du secteur Hervey-Jonction. Une réunion d’information, suivie d’un sondage des résidents, nous montre un support de plus de 70% en faveur de l’installation d’un système d’aqueduc sur le territoire. Le projet est en collaboration avec la municipalité de Ste-Thècle qui a déjà son réseau à une distance de 1.5 km de notre secteur urbain de Hervey-Jonction. Tous les préparatifs seront assurés au cours de la saison hivernale afin de procéder aux travaux à l’été 2017 si les résidents acceptent de supporter leur partie d’emprunt sectoriel, correspondant à l’excédent de l’aide financière de 83% des deux parties gouvernementales.

Le Parc Louis Philippe Fugère a subi plusieurs modifications de structures de jeux au cours des dernières années, faisant en sorte que les infrastructures de services n’étaient plus adéquates. Après plusieurs années de cogitations, le conseil a accepté d’investir dans un nouveau bâtiment de services mieux placé et mieux adapté. Ce bâtiment, quoique nécessaire, les normes municipales ont amené la construction à des coûts qui sont démesurés par rapport à des coûts normaux de citoyens, citoyennes pour ce même type de bâtiment. Malgré ces conditions, nous devons continuer d’investir pour maintenir la vitalité de notre municipalité.

L’année 2016 a été chargée mais l’année 2017 ne le sera pas moins. L’aqueduc de Hervey-Jonction sera sans doute celui qui mobilisera le plus d’énergie. Selon notre plan d’investissement triennal, plusieurs milliers de dollars seront investis sur le chemin du Lac Huron, finaliser le chemin St-Alphonse, le chemin Ste-Marie ainsi que la route de la Traverse. La rénovation cadastrale mobilisera beaucoup d’énergie de la part de notre personnel. La rénovation de nos routes, ainsi que des ponts et ponceaux, continueront sur tout le territoire. L’acquisition du presbytère nous obligera à préparer une utilisation efficace, en collaboration avec la population et les organismes du milieu.

Comme les communications avec notre population est importante, tant du côté des résidents que des villégiateurs, la municipalité procédera à l’installation d’un panneau-réclame électronique à proximité du bureau municipal répondant ainsi à une recommandation du groupe de travail.

Le chemin Ste-Marie a été un sujet de discussion souvent émotif, tant du côté des résidents que des villégiateurs. Ce dossier est sur la table de travail municipale presque depuis la fondation de notre municipalité. Les opinions divergent face à l’utilisation du chemin existant advenant le transfert au nouveau chemin privé, fabriqué par deux promoteurs à leurs frais.

Une chose est certaine, le chemin Ste-Marie actuel, de la source jusqu’à l’intersection du chemin du Lac Brûlé, a besoin d’adaptation pour répondre aux besoins des exigences d’utilisation d’aujourd’hui. Il faut soit le rendre conforme ou négocier avec les deux promoteurs privés, propriétaires du nouveau chemin alternatif, quoiqu’il y ait des travaux à compléter, il rencontre les normes de bases gouvernementales et municipales. Au cours des débats privés et associatifs, il y a une volonté très manifeste de la population qui est d’accord à négocier l’utilisation du chemin alternatif privé à condition de maintenir, dans le chemin Ste-Marie existant, une piste cyclable et pédestre. Le Comité Consultatif en Environnement (CCE) de la municipalité et l’Association pour la Protection du Lac-aux Sables supportent cette orientation entre la source et la pointe à Médard. À titre de maire, je crois qu’après plusieurs années de débats sur ce sujet, il est temps pour la population et les villégiateurs de finaliser ce dossier. Cependant, pour le finaliser, toutes les parties : promoteurs, villégiateurs, citoyens, citoyennes et même les élus doivent faire des concessions qui respectent le plus possible les intérêts de toutes les parties.

Un autre dossier qui est sur la table à dessin depuis de longue date : les poteaux de téléphone dans les trottoirs. Suite à la nouvelle entente, Hydro Québec et la FQM et UMQ que l’Hydro financent le déplacement des poteaux à 50% des coûts directs, la municipalité est en discussion pour le déplacement de ces poteaux ainsi que d’autres options. Nous avons inclus dans le dossier l’Association des Handicapés et notre député Julie Boulet.

En référence à l’Hydro-Québec, le conseil l’an dernier avait décidé de suivre de très près l’évolution du dossier de l’installation des bornes électriques de rechargement pour automobile. La municipalité, dans les prochains mois, contactera les représentants de l’Hydro-Québec en vue d’évaluer les différentes options qui s’offrent. Par la suite, le conseil prendra une décision sur le système le plus approprié pour répondre aux besoins des citoyennes, citoyens ainsi que des visiteurs et villégiateurs.

Il est aussi nécessaire pour notre municipalité d’être actif socialement et économiquement au niveau de la MRC de Mekinac et d’autres municipalités voisines. Pour cette raison, à titre de maire, je n’hésite pas à représenter la municipalité sur différents comités de la MRC et autres à caractère économique et social.

CONCLUSION

En cette troisième année de notre mandat de quatre ans, nous avons atteint la vitesse de croisière dans l’évolution des dossiers municipaux. La prochaine année sera aussi active. Comme vous pouvez le constater à la lecture de ce discours, des actions sociales et économiques sont mises en place pour améliorer la qualité de vie de tous les groupes démographiques chez nous, toujours dans le but de maintenir et de développer notre population actuelle. Cette multitude d’actions, bien entendu, se fera dans le cadre de notre structure de taxation actuelle. Le maximum des efforts sera mobilisé pour aller chercher tous les programmes d’aides gouvernementaux et régionaux pour nous accompagner dans leurs financements et leurs exécutions. Cette année a apporté son lot d’avaries au niveau des accidents et maladies chez plusieurs membres de notre personnel, ce qui nous a obligé ensemble à faire certains ajustements dans la gestion. Merci au personnel qui a su s’ajuster afin de maintenir le meilleur service à nos citoyennes, citoyens et villégiateurs.

Gilles Hamelin nous quitte après 34 ans de généreux services à notre municipalité pour sa retraite. Ceci mérite d’être souligné car, au cours de toutes ces années, il a contribué à amener notre communauté au niveau de qualité actuelle.

L’année 2017 est une année d’élection. Plusieurs me demande si je suis disposé à renouveler un autre mandat. Comme je l’ai déjà mentionné à la séance publique de septembre dernier, j’offre mes services à titre de maire pour le prochain mandat. Il est bien entendu que je respecterai votre volonté.

« LA FORCE D’UN TRAVAIL D’ÉQUIPE »

Jean-Claude Tessier, maire

Scroll Up